.
.

Nos Actions

Le S.A.I.E. Autrement Dit positionne ses interventions selon deux axes :

le suivi en famille et la mise en autonomie.

Le suivi en famille :

Les intervenants d'Autrement Dit rencontrent les familles au minimum une fois par semaine, et plus si la situation l'exige. Ce travail se fait autant à domicile que dans des accompagnements à l'extérieur pour des activités socio-culturelles, des démarches administratives, etc.


Un premier rendez-vous de pré admission est fixé avec notre service afin de faire connaissance avec un des intervenant du binôme, d'élaborer des pistes de travail.

Ensuite, un rendez-vous est prévu au SAJ ou au TJ permettant d'établir avec la famille les besoins et futurs objectifs à atteindre tous ensemble, à travers un mandat de six mois ( renouvelable).



L'objectif de ce travail est multiple :

  • Créer une relation de confiance.

  • Accompagner vers une ouverture au monde.

  • Amener les personnes à être créatives et actrices de leur changement.

  • Être attentif aux besoins des enfants ET des parents.

  • Valoriser les personnes et s'appuyer sur leurs compétences.

  • Atelier collectif pour les familles et partage d'expérience entre elles.

Le binôme d'intervenant peut apporter un soutien éducatif et mettre en place un accompagnement administratif ( trouver une école adaptée, aider dans la recherche d'un logement, soutien dans les démarches auprès des services du chômage, CPAS...)

Un premier rapport est envoyé au mandant ( TJ ou SAJ) après deux mois, un deuxième après six mois. le champ d'action du SAIE est vaste et toujours orienté vers l'intérêt de l'enfant.

La mise en autonomie :

En début de suivi les intervenants d'Autrement Dit rencontrent les jeunes deux à trois fois par semaine. Ensuite, en fonction des situations ces rencontres s'espacent à une fois par semaine.

Les objectifs poursuivis avec les jeunes :

  • Création du lien et partage d'activités.
  • Travail autour de l'autonomie fonctionnelle et affective.
  • Accompagnement dans diverses démarches.
  • Valorisation des compétences.
  • Ateliers collectifs pour adolescents et partage d'expériences  entre pairs.

Certains jeunes, bien que mineurs d'âge, n'ont pas d'autre possibilité que de vivre seul. En effet, lorsque la vie au quotidien avec ses parents devient nuisible pour le jeune ou que sa famille n'a tout simplement pas les moyens organisationnels de l'accueillir, ce choix peut être fait en concertation avec le jeune. Vous pouvez trouver ici l'exemple de Luc 17 ans qui se tourne vers le Service d'Aide à la Jeunesse (SAJ). Le Tribunal de la Jeunesse (TJ) interviendra lorsque aucun accord ne sera conclu au SAJ, afin de déterminer la décision qu'il y a lieu de prendre dans ce cas.

Le SAJ ou le TJ contactent alors le SAIE Autrement Dit pour accompagner ces jeunes dans leur projet d'autonomie. Lorsqu'une place est disponible pour le service, une première rencontre avec le jeune est organisée. Celle-ci permet à chacun de se présenter et de répondre aux questions que le jeunes peut se poser. A cette occasion, le jeune rencontre l'un des deux intervenants sociaux par lesquels il sera suivi ensuite.

C'est suite à cette rencontre qu'un autre rendez vous, plus formel, est pris au SAJ ou au TJ. Ce dernier permet de présenter les parties de façon officielle mais surtout de déterminer des axes de travail et leurs raisons. La parole de chacun est écoutée et permet d'établir un « mandat » qui donne les objectifs de la mise en autonomie. Ils seront la base de l'accompagnement et du travail à réaliser pour le jeune et pour le SAIE Autrement Dit.


Cet accompagnement est intensif dans un premier temps (recherche de logement, constitution d'une garantie locative, poursuite du projet scolaire ou professionnel, mise en ordre mutuelle, assurance, etc.), et peut représenter jusqu'à trois à quatre rencontres par semaine. Les intervenants sociaux peuvent physiquement accompagner le jeune dans ces démarches, ils connaissent les différentes étapes de la mise en autonomie et permettent au jeune de concrétiser ces étapes ou de ne rien oublier lors de certains rendez-vous administratifs par exemple.


Le but est que le jeune, en fonction de sa situation, réalise seul (et sache où trouver de l'aide, des informations) des tâches lui permettant d'atteindre ses objectifs ou de répondre à des obligations relatives à la mise en autonomie. L'autonomie est un parcours et ne s'acquiert pas en une discussion, une fois pour toute. Cela implique souvent une certaine rigueur dans le suivi des formalités administratives et une implication du jeune au quotidien.

L'intervention du SAIE Autrement Dit est un coup de main à l'établissement des bases de la future vie d'adulte du jeune (gérer son argent, ses factures, connaître ses droits et ses obligations...).

  • Qui sommes-nous ?
  • Comment fonctionnons-nous ?
  • Quelles sont nos actions ?